Le droit à la tranquillité

A l’heure où les moyens de surveillance, de fichage, de traçage, et de notation se multiplient, il est bon de rappeler qu’il existe un certain droit à la tranquillité.
La tranquillité de chacun peut être protégée tant sur la base de textes spécifiques qui la prévoient expressément, que sur le fondement du droit au respect de la vie privée, et des données personnelles.

Pour lire la suite, cliquez ici